table ronde : smart city  une opportunité de croissance

Assens (2017) : Participation à la table ronde « smart city : une opportunité de croissance » animée par Patrice Carmouze (directeur de la rédaction de TV 78), sur invitation d’Yves Fouchet Président de la CODESQY (conseil de développement de Saint-Quentin-en-Yvelines) sous l’égide de Jean-Michel Fourgous président de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, 13e rencontre Elus-Codesqy, 25 novembre. 

Télécharger
Programme Smart City
Programme Codesqy-smart city 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 1'003.2 KB


conference de cloture dANS la formation des cadres du rectorat de versailles

travail en reseau(x)


Assens C (2017) : Conférence sur le thème « Travail en réseau(x) », dans le séminaire de clôture de la formation des cadres (personnels de direction, inspecteurs, attachés principaux d’administration de l’Etat) promotion 2015 - « Olympe de Gouges », sur invitation de Michel Vignolles, Vice-doyen des IA-IPR, Délégué académique à la formation des personnels d’encadrement pour l’Académie de Versailles, 17 mai, Lycée le Corbusier, Poissy. 

Télécharger
carton d'invitation
Séminaire de clôture de la formation des cadres de l'Académie de Versailles
Séminaire de cloture formation.pdf
Document Adobe Acrobat 278.7 KB


conference POUR LES PROVISEURS ET INSPECTEURS D'ACADEMIE DU rectorat de versailles

ETABLISSEMENTS reseau(x)



conférence INAUGURALE DE L'ASSEMBLEE DES Directeurs de BibliothèqueS Départementales de Prêt

les réseaux : de la confiance a la collaboration

Les Journées d'étude 2016 de l'ADBDP se dont déroulées à Caen (Calvados) du 19 au 21 septembre 2016

"Introduction par Clara Dewaele Canouel, vice-présidente du Département du Calvados, en charge de l'éducation, de la jeunesse et de la culture, Ouverture par Laëtitia Bontan et Géraldine Bodet, vice-présidentes de l'ADBDP, Intervention de Nicolas Georges, Directeur du Livre et de la Lecture, Ministère de la Culture et de la Communication, Conférence inaugurale par Christophe Assens : "Le management des réseaux, collaboration et confiance"

Assens C (2016) : "Les réseaux : collaboration et confiance" : conférence inaugurale pour le congrès annuel de l'ADBDP, l'Association des Directeurs de Bibliothèque Départementales de Prêt sur invitation de Mélanie Villenet-Hamel, Géraldine Bodet et Laetitia Bontan, 150 participants en présence de Nicolas Georges - Directeur du livre et de la lecture - Ministère de la Culture et de la Communication, et de Jean-Paul Ollivier directeur de la DRAC (direction régionale des Affaires Culturelles) de Normandie, ESAM de Caen, 19 septembre. 



conference au ministere de l'economie des finances et de l'industrie

compte-rendu

Télécharger
Petit déjeuner Galilée. sp
bercy2016sp.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

Assens C (2016), Les réseaux de service public, conférence petit-déjeuner débat pour le lancement de l’ouvrage « les réseaux de service public : menaces ou opportunités pour l’action publique » sur invitation de Catherine Gras présidente du think tank Galilée.services publics, et de Laurence Fiessenger présidente du cercle de réflexion « vers les administrations nouvelles », cercle des directeurs bâtiment Colbert, Ministère de l’économie et des Finances, Paris-Bercy. 



conférence pour le cabinet axys consultants

cercle du e-management


Assens C (2015), Conférence inaugurale pour le Cercle du e-management sur invitation de Lionel Bianchi, Directeur Associé chez Axys Consultants. Cet évènement s’inscrit dans une démarche d’innovation ouverte et participative, d’échanges entre des chercheurs en management, des managers, des consultants et des acteurs de l’économie numérique. Le Cercle du e-management a pour ambition de partager des expériences concrètes et d’imaginer les modes de fonctionnement de demain, en s’interrogeant sur l’évolution des interactions sociales, largement médiatisées par les technologies numériques, Salons Presbourg - Arc de Triomphe, Paris, 20 janvier. 


conférence au rotary club

Assens C (2016),  Du monde vertical au monde horizontal, conférence-débat sur invitation de Michel Fabre-Curtat, Président du Rotary Club de Rambouillet, L’auberge de l’Artoire au Perray en Yvelines, 23 juin.

conférence a paris dauphine

Télécharger
Plaquette Executive Master Coaching
Conférence dans l'Executive Master coaching et accompagnement de la transformation des organisations publiques à l'Université Paris Dauphine L'exécutive master a vocation à former des hauts fonctionnaires dans un contexte où les réformes de l'Etat et des collectivités territoriales impactent fortement le management public.
coaching.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB



co-organisateur du simdef

2015 : Membre du Comité Scientifique et d'organisation, du colloque "SIMDEF - Simulation défense", organisé par le laboratoire LAREQUOI ISM-UVSQ, en partenariat avec le groupe ADIS (Armées-Académie-Direction Générale de l’Armement -Industrie pour la Simulation) comprenant 400 membres institutionnels dans le secteur de la défense nationale, Institut Supérieur du Management, Université de Versailles saint-Quentin-en-Yvelines, 7-9 juillet. 

 

Assens C (2015), Stratégie d’entreprise et stratégie militaire, discours inaugural et de cloture du séminaire annuel SIMDEF - simulation défense - sur invitation d’Henri Buenavida président du groupe ADIS (Armées-Académie-DGA-Industrie pour la simulation) et directeur de la stratégie à la DGA - Direction Générale de l’Armement, Guyancourt, 9 juillet. 

 

Télécharger
Programme du SIMDEF 2015
Mot d'introduction et conférence de clôture sur stratégie militaire et guerre économique par Christophe Assens
simdef.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB
Télécharger
Plaquette CyberDéfense
La transformation digitale affecte le secteur de la défense sur la manière de former les soldats et d'envisager les scénarios de guerre, sans parler du déplacement des conflits dans l'univers virtuel et numérique...
20150327-PLAQUETTE SIMULATION-2015.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB



conference pour l'entreprise france loire

liens territoire, liens organisation, liens partenaires


Assens C (2015), Conférence sur invitation du cabinet de conseil Kurt Salmon représenté par Philippe Varennes et Pascal Sanchez dans le cadre du projet de transformation de l'entreprise France-Loire initié par Laurent Lorrillard, Directeur Général et Stéphanie Pin, Directrice Ressources et Moyens. Trois ateliers de co-working sont concernés par cette conférence au sein de France Loire : atelier territoire, atelier organisation et atelier partenaires, Bourges, 12 mai. 



executive conference saman bank

"Leadership and network management : a new focus on the sharing economy

 

Leadership in a Global World

 

The Conference and Debate Cycle will provide an opportunity for Iranian CEOs, Directors and Managers to reflect on these global challenges and to re-imagine and re-think leadership and market challenges companies and organizations are confronted with. 

• Do we have to re-invent Leadership ? 

• How can we face paradoxical demands and situations ? 

• How can we organize for social, economic, financial , organizational balance ? 

• What are the different alternatives  and scenari ? 

 

This Conference Cycle will mitigate presentations, questions and answers and require active participation. They will offer you an interdisciplinary perspective on leadership and market challenges and will include high quality theoretical and empirical presentations and debates.

Télécharger
Leadership in a Global World Roadmaps for the Futures
The third millennium has already challenged the ways through which organizations interact within the macro-economy and societies in general.
Booklet2.2.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB


petit dejeuner debat - anvie

Quel management des reseaux et quelle strategie digitale pour les entreprises ?

A la faveur de la récente parution de l’ouvrage « Management des réseaux, tisser du lien social pour le bien-être économique » (Éditions De Boeck 2013), l’ANVIE organise une rencontre autour l’auteur, Christophe ASSENS, Maître de conférences au sein de l’institut supérieur du management -ISM- de l’Université Versailles Saint-Quentin et Directeur adjoint du Laboratoire Larequoi, le 20 mai 2014 de 8h30-10h.

Si la notion de réseau n’est pas nouvelle pour l’entreprise, elle prend une  importance nouvelle et s’enrichit à l’heure du digital et des réseaux sociaux, invitant à revoir ses pratiques et à définir une stratégie de management des réseaux à différents niveaux (interne, ecosysteme, websphère, etc.).

• Comment, avec la multiplication des plateformes, développer et animer les différentes communautés liées à l’entreprise (communautés de collaborateurs, communautés de pratiques,…) ?

• Quels bénéfices attendre du « social media management », notamment  en termes de connaissance client, de détection de tendances, d’intelligence économique ?

• Jusqu’où peut aller la démocratie dans l’entreprise ? Quelles perspectives pour le management ?

Pour traiter de ces questions interviendront  en contrepoint de Christophe ASSENS, Michel HERVE, président du Groupe HERVE et Jérémie MORITZ, Social Media Manager, PERNOD RICARD.

Les débats seront animés par Jean-Pierre BOUCHEZ, Président de Planète Savoir Directeur Recherche & Innovation IDRH, chercheur au Laboratoire Larequoi,  Université de Versailles-St Quentin

 

compte-rendu du petit dejeuner - anvie

Quel management des réseaux et quelle stratégie digitale 

pour développer le lien social et la performance de l’entreprise ?

 

Christophe Assens, Maître de conférences au sein de l’institut supérieur du management de l’Université Versailles Saint-Quentin et Directeur adjoint du Laboratoire Larequoi. Auteur de Management des réseaux, tisser du lien social pour le bien-être économique (Éditions de Boeck, 2013).

Les réseaux sociaux numériques constituent un phénomène de mode managérial… alors que la notion de réseau est, en tant que telle, très ancienne. Ce mode d’organisation a toujours présenté des spécificités fortes. 

Le capitalisme traverse actuellement une période pour le moins troublée, le modèle capitaliste éprouvant, aujourd'hui, des difficultés à exister dans la durée. La crise de 2008 a clairement montré les limites du fonctionnement de l’économie de marché lorsque la régulation n’est pas optimale. Le capitalisme d’Etat, dans le même temps, semble atteindre ses limites tout en connaissant une crise de légitimité. 

Les réseaux, pour leur part, peuvent être source de richesse sans répondre totalement aux conditions de marché, et sans rechercher en permanence l’intérêt général – les réseaux, en d’autres termes, peuvent permettre de réconcilier le social et l’économique. De nombreux exemples appartenant au secteur de l’économie sociale et solidaire en attestent.

En outre, une entreprise peut-elle créer des richesses en constituant un réseau de partenaires, donc en sortant du cadre de l’externalisation et du modèle classique d’intégration capitalistique ? Il semble que ce soit le cas, comme l’attestent de nombreux exemples – un des plus connus étant IKEA. Encore faut-il que les partenaires soient fiables et les transactions récurrentes. Encore faut-il, surtout, qu’un climat de confiance existe : il y a là une condition indispensable à la création de richesse dans une logique de réseau. Cette confiance indispensable prend trois formes :

• Une confiance intuiti personae, liée à l’identité. Certaines entreprises développent leurs réseaux autour de cette logique identitaire, où les membres se font spontanément et naturellement confiance – donc peuvent collaborer très rapidement et très efficacement. L’exemple des diasporas – la diaspora chinoise à Aubervilliers par exemple, composée de personnes toutes issues de la même région – peut être citée. Ces diasporas ont ceci de particulier qu’elles sont en mesure de collaborer très rapidement, dans un climat de confiance innée pour leurs membres.  

• Une confiance institutionnelle, où il existe un gardien de la confiance, garant du respect des règles du jeu.

• Une confiance relationnelle, qui se construit au gré des échanges.  

Les territoires sont-ils fédérateurs pour construire des réseaux ? Il semble que le sentiment d’appartenance se renforce lorsque les acteurs sont proches physiquement. La réponse est donc affirmative.

Au fond, comment définir un réseau ? Quelles sont ses caractéristiques ?

• Les membres du réseau sont à la fois autonomes et interdépendants. Ils valorisent ce qu’ils possèdent par complémentarité avec les autres.

• L’architecture du réseau peut être pilotée en central, administrée par des représentants élus par les membres, ou distribuées (chacun est traité à égalité)

• Les règles du jeu sont contraires à celles que l’on observe dans un cadre hiérarchique classique : elles relèvent de la copropriété, de la codécision et de la coévolution. Ce modèle néanmoins présente sans surprise des limites – voire peut connaître des dérives. 

Jérémie Moritz, Social Media Manager, Pernod Ricard

Entreprise bientôt centenaire, Pernod Ricard obéit à une organisation très décentralisée – les réseaux, les tribus, existent de fait depuis sa création. Peu après sa naissance en effet, Pernod Ricard comptait déjà des « communautés » réunies autour de « passions » - la tauromachie ou le rugby par exemple. Ces communautés avaient perdu de la vigueur avec l’internationalisation de l’activité, qu’elles ont retrouvée avec l’essor du numérique. L’entreprise s’est donc attachée à recomposer ces tribus, qui sont, toujours, au cœur de son ADN.

Au cœur de cet ADN en effet, l’amitié et la convivialité occupent une place centrale. Les consommateurs sont en outre nombreux à se dire « fans » de la marque, ce sur quoi celle-ci a voulu capitaliser à travers les réseaux sociaux. Le fait qu’Alexandre Ricard, le futur Président Directeur Général, ait une culture digitale très forte a clairement accéléré le déploiement de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Pernod Ricard a, surtout, choisi de créer un réseau social d’entreprise, aujourd'hui accessible aux 19 000 employés que compte l’entreprise à travers le monde. Incontestablement, ce réseau social permet de recréer du lien, un sentiment d’appartenance, et, également des communautés : communautés métier, mais également communautés que l’on peut qualifier d’impulsives - communautés d’entraide par exemple.

Des community managers ont rapidement dû être nommés compte tenu du succès des pages de marques appartenant à Pernod Ricard sur les réseaux sociaux publics. Fait notable : les community managers gèrent des communautés en ligne… et hors ligne. On peut donc administrer la page Facebook d’une marque et être responsable des événements physiques organisés autour de cette même marque. 

D’autres projets, autour du numérique, ont été lancés également.

• Possibilité pour tous les collaborateurs d’émettre des bonnes idées, de les filmer, avant de les soumettre au vote des collaborateurs.  Trois de ces idées se matérialisent aujourd'hui en projets, et sont en cours d’achèvement.

• « Fédération » des différents marchés commercialisant une même marque autour d’une même idée émise par un de ces marchés : les différents marchés peuvent choisir de contribuer au financement d’une idée jugée intéressante et émise par un autre marché. 

Michel Hervé, Président du Groupe Hervé

L’économie du don, concept développée par Fernand Braudel et fondé sur la réciprocité des échanges, peut fonctionner dans le cadre de petits groupes – y compris dans des entreprises. Cette économie du don peut permettre aux entreprises d’être concurrentielles face à des entreprises plus classiques, adoptant parfaitement les règles de l’économie de marché… voire celle adoptant les règles de l’économie inégale : économie du monopole, économie du cartel, économie oligarchique… 

L’économie du don permet surtout aux collaborateurs « d’être », et pas seulement « d’avoir ». Les salariés sont en effet, avec cette économie du don, mis en situation d’entrepreneur interne – d’intrapreneur donc - , ce qui leur permet d’exister en « étant ». C’est ce modèle qu’a développé le Groupe Hervé qui compte 190 groupes autonomes de salariés. Au sein de ces groupes, chacun tente de cultiver sa singularité, dans une logique de complémentarité… donc d’efficacité. Cette logique a un grand mérite : elle libère du temps managérial.

Cette logique d’autonomisation des unités de travail, si elle est très poussée, va conduire les individus à progressivement se passer du manager. Ils sont progressivement en mesure de « se gérer », de prendre des décisions seuls – surtout, il est intéressant de constater que les décisions prises sont de bonnes décisions !

Les managers ne doivent pas pour autant être totalement absent. Le manager, ce n’est alors ni un chef de bande, ni un inspecteur. C’est plutôt quelqu’un qui :

• Va être le garant des règles de fonctionnement au sein du groupe. 

• Va être celui qui fait passer les lois, règles, émanant de l’extérieur et ayant un impact sur le fonctionnement du groupe. Il explique, fait comprendre les règles.

• Va jouer le rôle de catalyseur : il se met au service de l’équipe, crée de la relation, facilite le réseautage entre les membres du groupe. Ce réseautage est naturellement facilité par le numérique. 

 


assemblee generale  UNCEIA

la collaboration dans la compétition des cooperatives


Conference en février 2011 dans l'Assemblee Generale de l'UNCEIA (Union Nationale des Cooperatives d'Elevage et d'Insemination Animale) sur invitation du DG Maurice Barbezant : organisation professionnelle d'elevage representant l'ensemble des filieres de l'insemination bovine, caprine, ovine et porcine. Elle regroupe 43 cooperatives d'elevages et 7 centres d'insemination. La conference a pour sujet : " la coopetition : cooperer dans un monde de competition

Télécharger
Article Revue internationale de l'économie sociale : Recma
recma.pdf
Document Adobe Acrobat 948.2 KB
Télécharger
Article magazine TYPEX
typex.pdf
Document Adobe Acrobat 935.6 KB
Télécharger
Article de presse Revue BTIA
btia.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB
Télécharger
Article AGRAPRESSE Hebdo
agrapresse.pdf
Document Adobe Acrobat 190.0 KB


Assemblee Generale InVivo

marché et territoire : enjeux stratégiques pour les coopératives



Assens C (2010), Animation de la table ronde dans l'Assemblée Générale d'InVivo sur le thème "marché et territoires : enjeux stratégiques pour les coopératives" – Avec 223 coopératives sociétaires, InVivo est le premier groupe coopératif français et l'un des plus importants à l'échelon européen. InVivo réalise un chiffre d'affaires de 5,7 milliards d'euros (2013-2014) et emploie plus de 8000 collaborateurs dans le monde. Palais des Congrès, Issy les Moulineaux, 13 janvier.

Télécharger
Compte Rendu de l'AG InVivo
Colloque AG InVivo - Trame de déroulemen
Document Adobe Acrobat 204.2 KB
Télécharger
Plaquette de présentation de l'AG InVivo
AGinvivo.pdf
Document Adobe Acrobat 331.0 KB


séminaire exécutif - groupe OXYLANE

plan stratégique a 10 ans

Assens C (2009), "Séminaire exécutif" sur invitation de Hugues Delpire, pour accompagner la Réflexion stratégique à 10 ans sur la réorganisation d’Oxylane Group évoluant d’une structure intégrée vers une configuration en réseau. Ce séminaire concerne les directeurs fonctionnels (Finance, SI, Juridique et Comptable...) du groupe Oxylane  (ex-Decathlon) – leader mondial dans la conception, production et distribution d’articles de sport, Centre de Port-Royal, Saint Lambert des Bois, 25-26 Mai. 

 

Oxylane, anciennement Decathlon Groupe, a été créé en 2008. Holding codétenu par les familles cousines Leclercq et Mulliez, il regroupe un ensemble d’entreprises spécialisées dans la grande distribution d’articles de sport. Le groupe est organisé sur deux piliers. Premièrement la vente grâce à 13 plateformes de distribution dont le poids lourd Décathlon, mais aussi Green Way (vélos), Ataos (matériel d’occasion), Koodza (discount) ou encore Cabesto (mer). Deuxièmement, la création d’articles et de produits. Au fil du temps, de multiples marques propres – Oxylane parle de marques passion – ont vu le jour. Decathlon Cycle puis Tribord pour les sports d’eau et Quechua pour la montagne sont créés en premier. Il y en a aujourd’hui une vingtaine dans tous les sports. Les plus connues sont B’Twin (vélos et cycles), Inesis (golf), Solognac (chasse) ou Fouganza (équitation). Oxylane a aussi créé des marques pour ses composants issus de R&D. En 2011, le chiffre d’affaires a atteint 6,5 milliards d’euros, dont la moité réalisé à l’international. La société emploie quelque 53 000 collaborateurs dans plus de 20 pays. 


conference a bologne

Examples of European successful cases: the case of French Cluster


Assens C (2005), "Examples of European successful cases: the case of French Cluster", D.E.S.K. convention, District and local system Enhancement through Sharing Knowledge, promoted and developed by Ecipar Emilia Romagna and financed by the Emilia Romagna Region through the European Social Fund, Bologna, Oratorio di San Filippo Neri, November 7th. 


Télécharger
Présentation du district du jouet
Traduction simultanée français-anglais-italien
district.pdf
Document Adobe Acrobat 89.3 KB


credit mutuel

conférence pleniere a l'université d'été


Assens C (2001), Conférence lors de la 4e Université d’été des administrateurs du Crédit Mutuel, CHEOPS, Limoges, 25 Août.

Télécharger
Conférence pour le Crédit Mutuel
creditmutuel.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB