conseils et méthode

Introduction ( La définition d’une problématique de recherche à partir d’une question managériale soulevée par le dirigeant et annonce du plan de la thèse).

 

• Partie 1 : La revue de littérature a pour objet de répondre à la question de recherche en mobilisant les connaissances théoriques existantes, notamment en mobilisant les travaux fondateurs sur le sujet et les travaux les plus récents, jusqu’au point de saturation de la connaissance où il n’est plus possible de découvrir de nouveaux éléments de connaissance théorique.  Il s'agit de définir le concept de ce que l'on étudie ainsi qu'une typologie, voire une relation entre des variables pour mettre à jour des postulats de recherche. La revue théorique permet de dresser un cadre, une grille de lecture d’interprétation des phénomènes observables qu’il convient de dépasser par la recherche empirique. La grille de lecture théorique présenté sous forme de tableau, de schéma servira de boussole pour interpréter les données issues du terrain. En effet, la théorie a toujours des limites qu’il faut mettre en évidence pour les dépasser par des observations empiriques, ce qui justifie la réalisation des autres étapes (parties 2 et 3) de la recherche. 

 

• Partie 2 : La méthodologie : 

Tout d'abord, il s’agit de préciser le cadre épistémologique, et de situer le paradigme de construction de la connaissance : connaissance normative ou contextuelle, forgée par des hypothèses ou construite par l’interprétation contextuelle. il s’agit ensuite de présenter le terrain d'investigation (pays, contexte économique, secteur d'activité, cas d'entreprise) puis d'expliquer de quelle manière, par quelles méthodes de collecte et de traitement de données, la recherche empirique avec des observations peut enrichir la connaissance théorique. Il s'agit également de réfléchir aux biais de la recherche dans le cadre de la recherche action et d'expliquer de quelle manière le dispositif méthodologique permet de réduire les biais : triangulation des sources / double codage des entretiens / feed back survey, etc.

 

• Partie 3 : La présentation et l’analyse des données de terrain : dans cette partie, il s’agit de donner du sens aux données collectées par un bouclage théorique, en reprenant le cadre de départ définie dans la revue de littérature (concept, typologie...) pour donner du sens aux observations empiriques et pour comprendre en retour comment ces observations dépassent et enrichissent le cadre théorique. Apports et limites de la recherche sur le plan théorique et managérial : il s’agit enfin de tirer les enseignements de la recherche en expliquant comment le cadre théorique existant peut être dépassé pour donner naissance à une autre grille de lecture des phénomènes. De même il s’agit d’expliquer dans quelle mesure la recherche permet de répondre aux interrogations concrètes, en proposant des recommandations managériales pour améliorer la performance de l’entreprise. On répond ainsi à la préoccupation majeure de produire un savoir actionnable dans le DBA. Enfin il convient de préciser les limites de la recherche pouvant justifier la réalisation de recherches ultérieures.

 

Conclusion : la présentation synthétique de la démarche de recherche, les apports, les limites et les perspectives de recherche ultérieures. 


Management stratégique de la chaîne de valeur par le benchmarking : le cas de l’entreprise brassicole BRASAF au Cameroun

Raoul Noël Nguedeu Ngnepi (DBA)

2020 : Directeur de la thèse professionnelle de Raoul Noël Nguedeu Ngnepi : «  Management stratégique de la chaîne de valeur par le benchmarking : le cas de l’entreprise brassicole BRASAF au Cameroun », Jury composé de Philippe Hermel (Professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Président du jury), de Annie Bartoli (Professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Rapporteur), Jean Alessandri (Directeur des programmes IFG, examinateur), soutenance le 13 novembre 2020.  



Le management de l’écosystème d’une PME : le cas JDKM dans le BTP au Congo Brazzaville

Joachim Didié Mouandza Kaya

2020 : Directeur de la thèse professionnelle de Joachim Didié Mouandza Kaya « Le management de l’écosystème d’une PME : le cas JDKM dans le BTP au Congo Brazzaville », Jury composé de Philippe Hermel (Professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, Président du jury), Karim Said (MCF HDR à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, rapporteur), Jean Alessandri (Directeur des programmes IFG, examinateur), pré-soutenance le 9 novembre 2020. (work in progress)